Vos expériences de communication avec des animaux feront l’objet d’un montage vidéo souvenir. Vous aurez le plaisir de revivre ce moment fort passé avec votre animal qui a tant compté pour vous !

Retrouvez ici vos témoignages et vos histoires.

Cliquez ici pour voir tous les témoignages.

Pour rappel la question posée est la suivante : si tu penses avoir vécu une expérience de communication avec un (ou plusieurs) animal, peux-tu décrire la scène la plus significative pour toi ? C’est à dire celle qui t’a le plus marqué ? Précise dans ton histoire avec quel animal c’était 😉
Pour publier votre témoignage, il vous suffit de remplir le formulaire et de joindre vos photos : cliquez sur ce lien pour accéder au formulaire.

Témoignages

 

René Desseigne

 

“Cheval, pendant des seances de dressage.”

 

Kristine Jouaux

 

“J’ai une minette qui ressent la tristesse des enfants. Lorsqu’un de mes enfants pleure ou est chagrin ou malade, la minette vient systématiquement sur son lit et se frotter à l’enfant. C’est une vieille “Lili” de plus de 13 ans et elle a manifesté cette attitude depuis toujours. A la maison, je l’appelle notre chat-médecin, comme si elle voulait consoler les enfants par sa présence !…”

 

Anonyme

 

“J’ai appelé une vétérinaire pour faire procéder à l’euthanasie pour ma belle gentille chatte et elle m’a fait nettement comprendre que ce n’était pas encore le temps pour elle (de son vivant). La même journée de sa mort, j’ai nettoyé sa litière et l’ai rangée dans le cabanon. Nettoyés et rangé ses bols de nourriture/eau. J’ai enlevé une sorte de couverture d’une place près de mon bureau de travail ou elle aimait s’étendre. Je l’ai nettoyée et rangée. Le soir, j’ai senti sa présence et elle me faisait comprendre que j’avais procédé trop vite. Elle se sentait dépaysée car elle ne retrouvait plus les choses familières. Elle en aurait eu besoin encore 2-3 jours avant d’aller “ailleurs”.”

 

Anonyme

 

“Au népal, lors d’un treck, je me suis trouvé entouré d’une meute de chiens sauvages, sans peur, assis à terre, admirant le groupe, une grande joie intérieure m’envahie qui fut simultanément partagée par le groupe de canidés”

 

Anonyme

 

“J’attendais à un arrêt de bus avec d’autres personnes. J’ai remarqué un chien de l’autre côté de la rue qui semblait tourner et chercher quelque chose. En voyant une usine avec une maison de gardien derrière des grilles, j’ai su immédiatement qu’il s’agissait de sa maison et qu’il voulait rentrer chez lui. Aussitôt le chien s’est arrêté, m’a fixé depuis le trottoir d’en face puis a traversé la rue pour s’arrêter à mes pieds et me fixer dans les yeux. Je lui ai alors dit: “On y va mais vite car mon bus va arriver”. Les autres personnes se sont écartées et m’ont regardé comme une “folle”, car il s’agissait d’un rottweiler. J’ai traversé la rue suivie du chien et je suis allée directement sonner à la grille. Une femme a ouvert sa fenêtre me demandant ce que je voulais. Je lui ai répondu que son chien voulait rentrer. Elle m’a fixé un peu ahurie, me demandant quel chien ? Je lui ai alors montré le chien à côté de moi en lui disant: “Cest bien votre chien ?” Elle est alors sortie et a ouvert la porte. Je suis retournée à mon arrêt attendre mon bus. Ce qui est remarquable, c’est que je savais ce que le chien voulait, ce qu’il percevait, ce que j’ai pensé de lui et que nous avons tous deux su immédiatement ce qu’il fallait faire sans qu’il n’y ait aucun doute. Comme une évidence. A aucun moment je ne l’ai perçu comme une potentielle menace.”
  •  
  •  
  •